LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Un film pour changer le regard sur l’infertilité au Niger

Par Journalduniger.com - 08/11/2017

Le long métrage «Un arbre sans fruit» est une œuvre de la réalisatrice Aïcha Macky. Il est en partie fondé sur sa propre histoire.

 

Aïcha Macky n’avait pas en projet de faire un film sur l’infertilité dans les couples. Elle avait pour projet initial d’aborder le sujet des décès des femmes en couche. Mais les pressions subit du fait de l’absence d’enfants dans son couple lui ont inspiré le projet du documentaire «Un arbre sans fruits». «C'est un travail qui m'a permis de guérir. Quand j'ai commencé à travailler sur le sujet, il y a trois ans, c'était très intense. J'attendais un enfant avec tant d'impatience. J'avais presque tout acheté, jusqu'au biberon. J'allais au marché pour m'acheter un parfum et je revenais avec une robe pour fillette, des barrettes… Il ne me manquait que le berceau !

Quand j'ai rencontré toutes ces femmes qui m'ont expliqué ce qu'elles vivaient, ça m'a réconfortée. Quand je pleurais, on me disait : «Ne t'inquiète pas, ça va passer, ce sera moins dur après.» Et quand je vais présenter mon film dans des pays étrangers, je suis surprise : beaucoup de femmes viennent me voir pour partager leurs expériences. Je suis devenue comme une oreille amie, parfois je me demande même si je ne suis pas en train de devenir une conseillère matrimoniale ! Mon film part du singulier mais va finalement vers le général, et touche de nombreuses femmes à travers le monde»
, explique –t-elle dans une interview publiée Lepoint.fr.

 


© © Droits réservés

La stérilité des femmes. C’est cela le sujet spécifique dont traite Aïcha Macky dans son long métrage. Et pour cause, au Niger les torts, en de telles situations, sont toujours attribués à la femme. Elle doit alors chercher des solutions palliatives afin de donner une postérité à son mari, parfois, au détriment de ses sentiments. «Il peut consulter sa femme pour savoir s’il peut prendre une deuxième épouse afin de tester sa fertilité. Mais si c’est la femme qui a des problèmes, c’est à elle de proposer à son mari de lui prendre une coépouse», entends-on un imam expliquer à un groupe de femme dans «Un arbre sans fruit».

Diversifier les points de vue. La réalisatrice fait alors intervenir des spécialistes de la santé afin de lever les idées préconçues qui entourent le problème de l’infertilité. «On voit que bien souvent, il est plus facile de demander à un homme d'attraper un lion ou de décrocher la lune que d'aller faire un spermogramme. Un médecin explique dans le film que pour la plupart des hommes nigériens, une simple érection suffit à justifier qu'ils sont puissants, et qu'ils n'ont pas de problème de fécondité».

«L'Arbre sans fruit» est en projection ce 08 novembre prochain au cinéma Grand Écran à Mauges-sur-Loire. Le vendredi 17 novembre il sera diffusé au Festival Afrikamera à Berlin (Allemagne) et à Rennes le lundi 20 novembre.

 
MOTS CLES :  Niger   Infertilité   Aïcha Macky   Documentaire 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival Karaka
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUNIGER.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués