SOCIéTé  |    

Des centaines de migrants ouest-africains sauvés dans le désert du Niger

Par Intellivoire.net - 07/09/2018

Plus de 400 migrants ouest-africains ont été secourus dans le désert du nord du Niger en deux jours, a déclaré l’Organisation internationale pour les migrations (Oim)

 

Les équipes de recherche et de sauvetage ont trouvé les migrants en deux groupes dans la ville frontalière d’Assamaka, a indiqué l’Oim, sans préciser s’ils avaient été repoussés de la frontière algérienne.

Le Niger est un pays de transit pour des milliers de migrants se dirigeant vers la Libye et l’Algérie, qui tentent d’atteindre l’Europe
La route saharienne est connue pour ses dangers, notamment les pannes, le manque d’eau et les trafiquants endurcis qui abandonnent les migrants dans le désert.

Environ 347 personnes de 13 pays, dont le Mali, la Guinée et le Sénégal, ont été retrouvées lundi à Assamaka après être arrivées à pied pendant la nuit, a indiqué l’Oim.

Elle a ajouté que la plupart d’entre eux avaient été emmenés dans un camp de transit où ils pouvaient recevoir de la nourriture, de l’eau et une assistance médicale. 92 autres ont été sauvés mardi.

L’Oim a signalé une forte augmentation du nombre de migrants qui traversent la frontière entre l’Algérie et le Niger à travers le désert.

En juillet, l’organe de l’Onu a déclaré avoir sauvé près de 400 personnes « abandonnées à la frontière avec le Niger et l’Algérie ».

.

 


© (c) Droits réservés

Elle a ajouté que la plupart d’entre eux avaient été emmenés dans un camp de transit où ils pouvaient recevoir de la nourriture, de l’eau et une assistance médicale. 92 autres ont été sauvés mardi.

L’Oim a signalé une forte augmentation du nombre de migrants qui traversent la frontière entre l’Algérie et le Niger à travers le désert.

En juillet, l’organe de l’Onu a déclaré avoir sauvé près de 400 personnes « abandonnées à la frontière avec le Niger et l’Algérie »

Mais l’Algérie s’en est pris à l’Oim, le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui dénonçant «une campagne de critiques non constructives et sans fondement» contre son gouvernement.

Le Niger est devenu l’une des principales routes de passage pour les migrants pauvres, avec 90% des migrants ouest-africains traversant le pays, selon l’Ue.

En 2015, le Niger a promulgué une loi rendant le trafic de personnes passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 30 ans.
L’armée a également intensifié ses patrouilles dans le désert.

En juillet, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a déclaré que le flux de migrants à travers le Niger avait chuté de 95% entre 2016 et 2017.




 
MOTS CLES :  Niger   Désert   Migrants   Oim 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival Karaka
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUNIGER.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués